Mon Noël idéal et très, très, TRÈS simplifié


Mon Noël idéal et très, très, TRÈS simplifié

Il se passe dans le silence, loin du monde, de l’euphorie, seule dans ma grande maison de mon paradis boisé, avec mon amoureux et mes animaux.


Ambiance feutrée, calme, tout est tranquille, le temps de quelques jours, un peu comme lorsqu’il y a une panne électrique.

J’aime profiter de ces moments pour lire, dans le silence, jouer au Nintendo, seul temps de l’année où je branche la console et que trompe mon chum avec Dr. Mario. J’aime paresser en linge mou devant des films de série B qui me chavirent le cœur et ne me cassent pas la tête. Profiter d’une fondue au fromage partagée avec mon amoureux, seuls tous les deux assis devant la télé.


Aller me faire promener par mes chats, qui, du bout de leur laisse, vont très certainement vouloir m’entraîner sur les pentes enneigées du terrain et sur lesquelles je vais chuter. Bien évidemment je vais me laisser faire, leur bonheur avant tout.


Il n’y a aucune décoration chez-moi. Rien de rien, même pas une ampoule colorée, ni dedans, ni dehors. À quoi bon, courir à décorer la maison, pour ensuite la remettre en état par la suite ? La neige au-dehors me suffit amplement ainsi que le bordel sur le comptoir de la cuisine parce que je me permets un certain laisser-aller très volontaire.


Mon Noël idéal se décline aussi sans cadeaux obligés. Vous avez bien lu, sans cadeaux obligés. Je favorise surtout les cadeaux spontanés, qui viennent du cœur, peu importe le temps de l’année, plutôt que les cadeaux forcés. Forcés parce qu’il a fallu se casser la tête pour trouver des suggestions, forcé d’aller magasiner, d’emballer, d’offrir, ce qui au final ne sera pas une surprise pour le récipiendaire, puisqu’il a fait une liste. C’est du moins comme ça que ça se passe chez nous. Alors qu’au fond, la gratitude est le seul cadeau à partager et à manifester. Ou offrir à ceux qui sont dans le besoin.


De ces cadeaux spontanés que j’affectionne, c’est de dénicher un petit quelque chose de spécial et qu’on se dit : ah tiens, telle ou telle personne aimerait cela. Et effectivement, la surprise est réelle et appréciée parce qu’elle vient du cœur et non dictée par le calendrier.


Mon partage ne serait pas complet si j’omettais de mentionner que mon Noël idéal c’est aussi d’offrir des arachides en écales aux geais bleus, du beurre d’arachides aux écureuils, de la nourriture aux chevreuils, de copiner avec un petit suisse et de lui offrir des monceaux de nourriture devant sa tanière.


Et vous, quel est votre Noël idéal ?

Crédit photo France Bolieu

6 vues0 commentaire