L’élue de mon cœur


L'élue de mon coeur, pourquoi j'ai choisi cette oeuvre d'art africaine

Il m’a fallu plus d’un an pour comprendre pourquoi je l’avais choisie. Elle est superbe c’est vrai. Le coup de crayon est professionnel, c’est indéniable. Je ne suis pourtant pas particulièrement attirée vers le figuratif (humain) ni le street art, étant plus du type animalier et nature. Quelle opposition pour moi ! Et pourtant, quand est venu le temps de choisir ma première reproduction, je n’ai pas hésité un seul instant. Je savais qu’elle trouverait sa place chez-moi, dès que j’ai posé les yeux sur elle.


L’heureuse élue est Sunshine in the winter de Val Escoubet qui habite mon bureau depuis son arrivée. Autant je la trouve belle en photo, autant elle a trouvé une place dans mon cœur à son arrivée, bien imprimée sur son doux support chatoyant qu’est l’aluminium blanc.


C’est lors d’une visite au zoo de ma région que j’ai renoué avec mes 2 voyages au Kenya, au cours desquels j’ai totalement vibré au rythme de cette belle région et des animaux qui y habitent. L’Afrique est une expérience à vivre et je compte y retourner.


Durant cette période de ma vie, mon décor était composé d’objets africains que je ne possède plus aujourd’hui, ainsi va la vie. C’est probablement très inconsciemment que mon cœur s’est dirigé vers cette œuvre, pour me ramener dans cette énergie vibratoire, renouvelée du fait que j’ai troqué l’animalier pour l’humain et une reproduction au lieu de mes sculptures et masques.


Bien que je ne me questionnais pas, je suis heureuse d’avoir compris pourquoi mon cœur s’est dirigé vers cette œuvre en particulier. Lui seul sait toujours ce dont nous avons besoin et en ce moment, il a besoin de Sunshine in the winter. Du soleil dans ma vie actuelle qui ne me permet pas de voyager. Du soleil qui me fait tout de même vibrer au rythme de l’Afrique noire que j’affectionne tant. Du soleil qui me dit qu’un jour viendra où j’y poserai à nouveau les pieds.


Et vous, laquelle de nos reproductions vous fait vibrer et pourquoi ?



15 vues0 commentaire