Roger Godbout

Artiste Photographe -
Art abstrait

Adresse :

Neuville, QC, Canada

Téléphone :

+1 418 909-0611

 

Courriel :

rogodbout@telus.net

 

Facebook :

https://www.facebook.com/godbout.styliste.image

Biographie

Né à Gatineau en 1951, Roger Godbout habite la région de Québec depuis plus de 50 ans.

Autodidacte, il a exercé les métiers de cameraman, preneur de son et monteur pour différents réseaux de télévision. Il s’est aussi frotté à la réalisation pour des institutions d’enseignement et communautaires. Dans les années 80, Il a été chargé des cours de tournage et de montage à l’Université Laval.

Déjà dans les années soixante-dix, Roger Godbout était fasciné par les expériences de fusion des techniques classiques d’art plastique avec les nouvelles technologies qu’on nommait à l’époque audio-visuelles. Grand admirateur du cinéaste Norman McLaren, il faisait ses propres expérimentations de peinture et de gravure sur de la pellicule cinématographique. Parallèlement, il explorait l’utilisation de procédés chimiques et thermiques sur des diapositives ou encore l’estampage d’objets ou de parties du corps, remplaçant l’encre par du révélateur sur du papier photosensible.

Après un détour vers les arts textiles, il a mis en veilleuse la création graphique pour se consacrer à sa carrière de vidéaste. Ce n’est que depuis une dizaine d’années qu’il a récupéré sa liberté de création qu’il exerce particulièrement par la photographie et l’art numérique.

Démarche artistique

Roger Godbout utilise le vocable de photopeinture pour décrire cette nouvelle discipline, une forme de mix-média qui combine la photographie classique et la peinture numérique.

Au départ, il fait comme n'importe quel photographe: trouver un sujet, cadrage, choix de focale, réglage de l'exposition etc. C'est par la suite qu’il bifurque vers une approche plus graphique en retravaillant cette photo sur ordinateur avec différents logiciels de traitement de l'image. ( Photoshop bien sûr mais plusieurs autres sont à sa disposition. Ce sont ses pinceaux, ses tubes de couleur, ses estompes.)

À partir de l'image d’origine, il applique différents filtres soit à l'ensemble, soit à des parties de l'image avec des masques de fusion. Ensuite, il fait réagir ces différentes couches entre elles par le choix du mode de fusion et le degré de transparence.

L'utilisation de filtres induit souvent à certains endroits de l'image des artéfacts indésirables qu’il corrige avec les tampons correcteur et de clonage. Aussi, il raffine certains détail avec les outils pinceau, crayons etc.

Il ne s’agit donc pas d’appliquer bêtement un filtre comme on en retrouve sur n’importe quel cellulaire. Ce n’est pas l’ordinateur qui fait tout tout seul. C’est une continuelle série de choix, d’inspiration, d’échecs et de réussites.